Merck

Culture de cellules de mammifères

Applications, principes et méthodes de la culture de cellules de mammifères

La culture de cellules de mammifères est un outil important pour de nombreuses applications de recherche, cliniques et pharmaceutiques. Des cellules isolées à partir de tissus animaux peuvent proliférer en culture pour étudier la biologie et la pathologie cellulaires ou être utilisées pour la production d'anticorps, de protéines et de vaccins. Des lignées cellulaires de mammifères immortalisées peuvent être cultivées in vitro pendant des périodes prolongées ; elles sont couramment utilisées comme modèles simples de biologie complexe.

Cultiver des cellules de mammifères in vitro

La croissance cellulaire requiert un mélange complexe de nutriments, incluant des sucres, des acides aminés, de l'albumine, des vitamines, des minéraux et des facteurs de croissance. Les milieux de culture cellulaire fournissent ces nutriments essentiels pour la culture de cellules de mammifères in vitro. Ces cultures sont réalisées dans des incubateurs qui offrent un environnement stérile pour une croissance à température optimale (37 °C) avec 5 % de CO2 afin de maintenir des niveaux de pH similaires à celui du sang de mammifère.

À l'exception de certains types de cellules sanguines qui peuvent être cultivés en suspension, la plupart des cellules dérivées de tissus de mammifères ont besoin d'adhérer à une surface pour assurer une division et une croissance cellulaires adéquates. Les surfaces de culture cellulaire sont fournies par des flacons ou des plaques en verre ou en polystyrène traité, ou par des filtres conçus pour l'adhérence cellulaire. L'adhérence cellulaire peut être facilitée par l'utilisation de polymères de synthèse tels que la poly-D-lysine (PDL) et de protéines de matrice extracellulaire, notamment le collagène, qui constituent une structure de fixation pour l'adhérence.

Techniques de culture de cellules de mammifères

Des techniques aseptiques sont utilisées pour prévenir toute contamination des cellules cultivées in vitro. Les cultures de cellules de mammifères requièrent des passages ou repiquages (ce qui implique une dilution des cellules qui arrivent à confluence et le remplacement des milieux de culture appauvris) pour garantir la santé des cellules et leur propagation. Pour repiquer des cultures de cellules adhérentes, les cellules doivent être dissociées des surfaces de culture à l'aide de méthodes enzymatiques, telles que la trypsinisation, ou mécaniques, telles que le raclage, avant d'être transférées dans de nouveaux flacons ou sur de nouvelles plaques en vue de leur ré-adhérence. Les méthodes de comptage cellulaire utilisant des hémacytomètres et des compteurs de cellules automatisés permettent d'évaluer la viabilité cellulaire et contribuent à déterminer les densités d'ensemencement pour le repiquage ainsi que les densités cellulaires nécessaires aux processus en aval. Les cellules cultivées peuvent être cryoconservées par stockage dans de l'azote liquide, d'où des stocks à ensemencer peuvent être prélevés et décongelés lorsque les stocks de travail doivent être reconstitués.


Articles techniques apparentés

Protocoles apparentés