Merck

Cytologie et cytodiagnostic

Coloration cytologique de diagnostic d'un échantillon de frottis cervical

La cytologie est l'étude de la structure et de la fonction des cellules, alors que le cytodiagnostic est l'utilisation de la cytologie comme outil de diagnostic. Le cytodiagnostic s'appuie sur des colorants hautement spécifiques bien établis et sur des protocoles pour faciliter l'identification d'anomalies dans des cellules à l'aide d'un microscope. En cytodiagnostic humain, il y a deux types de cytologie (gynécologique et non gynécologique) dans lesquels les échantillons sont examinés pour rechercher la présence de cellules malignes et pré-malignes. 

Échantillonnage cytologique

En cytodiagnostic, les cellules sont extraites de la masse tissulaire ou du fluide prélevé et sont transférées sur une lame cytologique, avant d'être colorées, examinées et évaluées. L'architecture du tissu d'origine devient méconnaissable et ne peut être d'aucune aide dans le processus d'évaluation. Des matériaux d'échantillon tels que des produits de l'expectoration, de l'urine, des épanchements de cavité corporelle et du matériel de lavages broncho-alvéolaires sont centrifugés et le sédiment est ensuite étalé sur une lame de microscope. Le matériel d'une biopsie d'aspiration à l'aiguille fine (BAAF) simple ou assistée par imagerie issu d'un prélèvement de sein, de thyroïde, de ganglions lymphatiques, de prostate, de liquide cérébrospinal et d'autres endroits du corps est soigneusement étalé sur des lames. En fonction de la méthode de coloration, les échantillons étalés sont immédiatement fixés (coloration de Papanicolaou) ou parfaitement séchés à l'air avant une coloration hématologique ou toute autre coloration. 

Fixation pour la cytologie

Coloration cytologique de diagnostic d'un échantillon de frottis cervical

La parfaite fixation du matériau de l'échantillon est une condition préalable à un diagnostic cytologique exact. Les échantillons doivent être fixés immédiatement après leur recueil pour empêcher les cellules de sécher et de rétrécir. Le fait de fixer immédiatement retient les caractéristiques structurelles de l'échantillon pour une coloration et une différenciation claires. Des artéfacts de coloration peuvent interférer avec le diagnostic si les échantillons sont fixés trop tardivement. La méthode de fixation classique consiste à immerger la lame de microscope dans de l'éthanol à 96 % pendant 30 minutes. Une manière plus efficace consiste à fixer les cellules avec un spray de fixation. Les sprays de fixation sont des solutions aqueuses-alcooliques contenant du polyéthylène glycol (PEG). Ils conviennent à tous les types de matériaux cytologiques colorés par la méthode de Papanicolaou.

Méthodes de coloration en cytodiagnostic

Le choix du colorant dépend en grande partie de l'origine de l'échantillon ainsi que de l'expérience et de la préférence de l'expérimentateur. Par exemple, la technique de coloration de Papanicolaou n'est pas uniquement réservée aux frottis gynécologiques, tels que les frottis cervicaux, mais est également utilisée en routine avec du matériel non gynécologique, tels que des produits d'expectoration, du liquide cérébrospinal, du liquide synovial et de l'urine. La coloration de Giemsa est largement utilisée pour les échantillons de BAAF issus de ganglions lymphatiques. La coloration de Pappenheim est utilisée pour les sédiments urinaires, les épanchements, les produits de lavages broncho-alvéolaires et le matériel issu de BAAF provenant de divers endroits du corps (sein, thyroïde, liquide cérébrospinal, par exemple). La coloration de Wright est une coloration hématologique qui peut être utilisée pour différencier les types de cellules sanguines. Les cellules colorées sont préparées pour la microscopie en utilisant une déshydratation au xylène/alcool, une transparisation et un montage standards. En plus des méthodes de coloration manuelles, des systèmes de coloration mécaniques et automatisés peuvent être utilisés pour préparer un grand nombre d'échantillons. Un système d'évaluation entièrement automatisé peut ensuite être utilisé pour le dépistage, dans lequel les échantillons sont évalués, les cellules anormales ou les groupes de cellules anormaux sont marqués, puis les images sont sauvegardées dans une galerie de photos pour être réutilisées en vue d'un examen plus poussé.

Interprétation en cytodiagnostic

L'examen au microscope du matériel peut être effectué immédiatement en fonction des techniques de fixation, de préparation et de coloration employées. Cette caractéristique rend le cytodiagnostic adapté aux criblages de grand volume, tels que les dépistages du cancer du col de l'utérus. Un des points critiques en cytodiagnostic est que les résultats des examens cytologiques sont directement liés à l'endroit du corps où les échantillons ont été prélevés. Par souci d'efficacité, les techniques de prélèvement et de préparation doivent être soigneusement maîtrisées et contrôlées. Des contrôles adaptés doivent être mis en place pour chaque application pour éviter un résultat incorrect.

Le succès et l'efficacité de la cytologie diagnostique sont mesurés par sa capacité à déceler des changements à un stade précoce d'une maladie (sensibilité) tout en évitant simultanément les diagnostics faussement positifs (spécificité). La sensibilité et la spécificité s'appuient sur une collecte, une fixation, une coloration et une interprétation d'échantillon adéquates. Parallèlement aux techniques d'imagerie, tels que l'imagerie par rayons x, la tomodensitométrie, les ultrasons, l'imagerie par résonance magnétique et la tomographie par émission de positons, la cytologie est un élément indispensable du diagnostic. 


Articles techniques apparentés

  • Metastasis is the cumulative result of multiple changes in tumor cells. Explore tumor metastasis employing various cell migration and invasion assays like Boyden chamber assay, Millicell® µ-Migration Assay and in vitro scratch assay.
  • Cellular apoptosis assays to detect programmed cell death using Annexin V, Caspase and TUNEL DNA fragmentation assays.
  • For good cell attachment the hydrophobic polystyrene surface must be modified to a more hydrophilic surface. This allows cell attachment proteins (vitronectin and fibronectin) found in the serum containing culture medium to adhere and spread on the vessel bottom providing a better surface for cells to attach
  • For microbiologists the most fundamental stain was developed in 1884 by the Danish bacteriologist Hans Christian Gram.
  • What are primary cells? A comprehensive overview of animal and human primary cell lines and media and how they are used in biomedical cell culture applications. Primary cultures are less homogeneous relative to cell lines.
  • Afficher tout (8)

Protocoles apparentés

Trouver d'autres articles et protocoles





Connectez-vous pour continuer

Pour continuer à lire, veuillez vous connecter à votre compte ou en créer un.

Vous n'avez pas de compte ?