Merck

Histologie / Histopathologie

Examen histopathologique de tissu rénal inclus en paraffine et coloré à l'H&E

L'histologie en diagnostic clinique

L'histologie est un domaine de la biologie et de la médecine consacré à déterminer la structure, la fonction et les états pathologiques de tissus. Les principes et techniques de l'histologie consistent à utiliser divers colorants chimiques pour sonder des échantillons de tissus issus d'organismes unicellulaires, de plantes, de champignons et d'animaux, colorants qui sont optimisés pour des cibles uniques. L'histopathologie implique l'application clinique des méthodes histologiques pour examiner des cellules et des tissus malades en vue d'une analyse diagnostique ou pronostique de diverses affections médicales comme le cancer et des pathologies multi-organes. Elle est également utilisée pour identifier des pathogènes tels que les bactéries, les champignons et les parasites et indiquer la présence de métaux lourds et autres toxines.    


Articles techniques apparentés

  • Immunohistochemistry (IHC) represents an indispensable tool in cancer diagnostics.
  • Fungal stains remain an important tool in the histology laboratory's diagnostic arsenal for identifying infectious microorganisms.
  • Reliable histology staining requires consistent quality pure water. See examples of GMS and H&E stains performed with various water contaminants and comparing tap vs Type 2 water.
  • Nitroblue Tetrazolium (NBT) is used with the alkaline phosphatase substrate 5-Bromo- 4-Chloro-3-Indolyl Phosphate (BCIP) in western blotting and immunohistological staining procedures. These substrate systems produce an insoluble NBT diformazan end product that is blue to purple in color and can be observed visually.
  • Differential centrifugation and density gradient centrifugation are two types of centrifugal techniques for separating particles.CsCl gradient centrifugation, or Caesium chloride centrifugation is used to make solutions for the separation of RNA from DNA by density gradient centrifugation.
  • Afficher tout (5)

Protocoles apparentés

Trouver d'autres articles et protocoles


Malgré l'usage croissant des techniques d'immunomarquage à l'aide d'anticorps en recherche et en médecine aujourd'hui, le diagnostic clinique demeure largement centré sur l'analyse s'appuyant sur des colorants bien établis, classés comme "de routine", "de différenciation" ou spéciaux. Les colorants de routine, comme l'H&E, sont des colorants d'arrière-plan omniprésents. Les colorants de différenciation incluent des combinaisons de colorants et de contre-colorants pour révéler davantage de détails anatomiques. Les colorants spéciaux sont utilisés dans des analyses plus détaillées et sont étroitement liés aux types de cellules qui doivent être différenciées. Bien que certains protocoles standards aient plus de 100 ans, la coloration histologique est un domaine dynamique et en pleine évolution.

Coloration histologique de sections de rein incluses en paraffine avec le réactif de Schiff selon Hotchkiss/McManus (P.A.S.)

La coloration en histopathologie

De nombreuses techniques de coloration ont été initialement mises au point de façon empirique pour analyser des coupes de tissus. Les mélanges de coloration les plus spécifiques furent ensuite développés pour la coloration et l'identification des noyaux cellulaires, du cytoplasme et des composants intra- et extracellulaires.

Les techniques classiques, comme la coloration H&E ou à la fuchsine, sont adéquates pour la plupart des diagnostics (90-95 %). Cependant, certains diagnostics requièrent des méthodes de coloration différentielles supplémentaires. Ces méthodes spéciales (par exemple les colorations de Wright-Giemsa ou de Schiff) permettent l'évaluation de critères morphologiques et de propriétés fonctionnelles supplémentaires, rendant en fin de compte le diagnostic final plus fiable. D'autres techniques sont maintenant utilisées pour étoffer les analyses histopathologiques, incluant les méthodes immunohistochimiques, l'hybridation d'ADN, l'hybridation in situ en fluorescence, la PCR et la cytométrie en flux.

L'importance de la coloration histologique standardisée

La cytologie diagnostique, l'histologie et l'immunohistochimie s'appuient sur le colorant ou l'immuno-sonde se fixant aux structures chimiques clés de la cellule et/ou du tissu, qui indiquent l'architecture cellulaire ou l'état pathologique. Aussi la préservation et la perméabilité de la structure tissulaire sont cruciales pour des colorations fiables et reproductibles. L'efficacité de la coloration peut être influencée par le type et le temps de fixation du tissu, l'épaisseur du tissu, la température et l'accessibilité de la cible. Les laboratoires d'histopathologie utilisent typiquement des protocoles de fixation et de coloration standardisés avec une gestion rigoureuse des réactifs pour minimiser les artéfacts, le bruit de fond et les faux positifs. D'autre part, les analyses ultérieures du tissu par coloration, immunomarquage ou par des techniques moléculaires dépendent de la préservation initiale et de la manipulation des échantillons avec des protocoles établis.





Connectez-vous pour continuer

Pour continuer à lire, veuillez vous connecter à votre compte ou en créer un.

Vous n'avez pas de compte ?