Merck
AccueilApplicationsBiologie des protéinesQuantification des protéines

Quantification des protéines

La quantification et le dosage des protéines sont deux techniques clés pour déterminer avec précision la concentration en protéines d'un échantillon. Il existe diverses méthodes de quantification des protéines, notamment les dosages par absorbance dans l'ultraviolet (UV), les dosages utilisant des réactifs et les technologies de dosage immunologique. Chacune de ces méthodes présente ses propres avantages et la pertinence du test choisi dépendra du type d'échantillon et/ou du volume disponible pour l'analyse. Par exemple, certains des dosages qui utilisent des colorants peuvent interférer avec des produits chimiques présents dans les préparations de tampons ; il peut alors être souhaitable d'utiliser une autre méthode. Les scientifiques doivent tenir compte des limites de chaque méthode pour identifier la solution la mieux adaptée à leur échantillon.

Dosages par absorbance dans l'ultraviolet

La mesure de l'absorbance dans l'UV pour déterminer la concentration en protéines est une méthode de quantification relativement simple. Les acides aminés présentant des chaînes latérales aromatiques (tryptophane, tyrosine…) sont responsables de l'absorbance caractéristique des protéines à 280 nm. Comme ces acides aminés absorbent la lumière ultraviolette à 280 nm, l'absorbance à cette longueur d'onde peut être mesurée à l'aide d'un spectrophotomètre et utilisée pour estimer la concentration en protéines des échantillons. Ce dosage relativement rapide est souvent utilisé dans les laboratoires, et la méthode de Warburg-Christian est généralement utilisée pour estimer la concentration en protéines. Cependant, l'utilisation de l'absorbance dans l'UV pour déterminer la concentration en protéines peut être associée à une forte variabilité, car certains constituants non protéiques de l'échantillon peuvent interférer avec la mesure de l'absorbance. De plus, lorsque plusieurs protéines sont présentes dans un même échantillon, leurs différentes compositions en acides aminés peuvent donner des résultats d'absorbance variables.


Articles techniques apparentés

Protocoles apparentés


Dosages utilisant des réactifs

Les dosages utilisant des réactifs permettent de résoudre les problèmes de compatibilité rencontrés avec les méthodes de dosage par absorbance dans l'UV. Des exemples de dosages utilisant des réactifs pour la quantification des protéines sont les dosages qui utilisent une révélation colorimétrique, comme le dosage à l'acide bicinchoninique (BCA), la méthode de Lowry et le test de Bradford. Le dosage au BCA et la méthode de Lowry reposent tous deux sur la formation d'un complexe cuivre/protéine. Ces dosages sont sensibles et moins variables que le test de Bradford. Cependant, le test de Bradford est rapide, facile à réaliser et, contrairement au dosage au BCA ou à la méthode de Lowry, il est compatible avec certains agents réducteurs.

Dosages immunologiques

Certains dosages ne permettent pas une quantification précise des protéines lorsque l'échantillon contient plusieurs protéines différentes ou lorsque les quantités sont inférieures au seuil de détection. Les puissantes technologies de dosage immunologique, qui utilisent diverses méthodes de détection, sont un autre moyen de quantifier les protéines dans divers types d'échantillons. Par exemple, les tests multiplex permettent aux chercheurs de quantifier plusieurs protéines simultanément dans un échantillon donné. En outre, la technologie de comptage de molécules uniques permet de mesurer des quantités de protéines de l'ordre du femtogramme pour faciliter l'identification et la quantification des protéines en faibles concentrations dans les petits échantillons. Les applications de recherche employant ces technologies incluent la mesure des biomarqueurs présents dans les tissus sains ou de ceux associés à la progression d'une maladie, afin de mieux comprendre certaines maladies.